“Vedrine committed to bridging language gap”

Francesca
Site Admin
Site Admin
Messages : 111
Inscription : samedi 24 juillet 2004 18:18
Contact :

“Vedrine committed to bridging language gap”

Message par Francesca »

“Vedrine committed to bridging language gap”
http://potomitan.info/vedrine/language.php
By MARTINE LOUIS
Boston Haitian Reporter,
Vol. 6, Issue 9. Sept. 2007
Reporter Staff
granpapoo
100 Posts
100 Posts
Messages : 147
Inscription : mercredi 06 juillet 2005 18:34
Localisation : france métropolitaine

vedrine

Message par granpapoo »

Vedrine animé par la ferme volonté de pallier les carences du langage
proposition de traduction française d'un article en langue américaine de Martine Louis
journaliste du Boston Haïtian
Vol.6, numéro 9.sept. 2007

L'éminent spécialiste du langage Emmanuel.W.Védrine a consacré les 15 années qui viennent de s'écouler à publier toutes sortes de livres, depuis les dictionnaires jusqu'aux essais en passant par les anthologies...de manière à éclairer de nombreux aspects de la culture haïtienne. En tant qu'il est un traducteur expérimenté et un professeur réputé, Védrine s'est engagé personnellement, notamment à donner aux Haïtiens, de même qu'aux non-Haïtiens un meilleur accès à la langue Créole.

Alors qu'il enseignait dans le Massachusetts, Védrine se rendit compte que beaucoup de ses étudiants haïtiens prenaient du retard au plan scolaire et constata que l'usage d'outils pédagogiques dans leur langue maternelle était de nature à améliorer la qualité de leurs résultats scolaires. En 1992, il publia son premier Dictionnaire créole haïtien avec expressions et tournures idiomatiques.

"Je voulais faire quelque chose qui associe mon expérience de traducteur et mon expérience d'enseignant pour aider la communauté haïtienne", disait Védrine. "L'aptitude à parler une autre langue, "autre" parce que différente de votre langue maternelle vous ouvre non seulement plus de perspectives d'avenir mais vous offre aussi la possibilité de communiquer avec des milllions de personnes. Vous appréciez d'autant mieux une culture que vous avez la capacité de vous exprimer dans "sa" langue.

Védrine déclare qu'il veut atteindre la nouvelle génération de Haïtiens par le biais de son travail et lui insuffler la compréhension et la fierté de ses racines. "Je veux que nos enfants comprennent que bien qu'ayant été élevés en Amérique, Haïti fait toujours partie d'eux", affirme-t-il.

"Nombre d'entre eux ne connaissent pas leur histoire. C'est pourquoi ils ont honte de leur culture. Mais grâce à mon travail, j'espère les rendre fiers de ce que leurs ancêtres haïtiens ont accompli. Nous avons une histoire glorieuse et il y a beaucoup de héros haïtiens, mais la génération actuelle des Haïtiens d'Amérique ignore l'apport historique de ses ancêtres."

Avec ses publications comme "Matériel éducatif pour Haïtien bilingue" et "Un aperçu du problème de la scolarisation en Haïti..." qui propose des essais, des nouvelles et des discussions sur le manque d'une éducation adéquate en Haïti, Védrine espère aussi avoir un impact sur les Aînés de la Communauté haïtienne.

"Nous venons d'une époque qui nous a appris à nous haïr nous-mêmes et à haïr ce qui nous est propre. On nous a appris à délaisser notre pays et à migrer vers un lieu plus "favorable". Voilà pourquoi, Haïti souffre invariablement, crises après crises. Nous avons besoin d'une "nouvelle école", une école qui nous apprenne à être fiers de nos racines", disait Védrine.

[ à suivre... and thank you very much Francesca !]
granpapoo
100 Posts
100 Posts
Messages : 147
Inscription : mercredi 06 juillet 2005 18:34
Localisation : france métropolitaine

Védrine(suite)

Message par granpapoo »

Védrine animé par la ferme volonté de pallier les carences du langage (suite de la proposition de traduction)
"Et puis il y a des Haïtiens qui sont trop fiers d'apprendre une langue étrangère. Ils insistent sur leur double nationalité. Mais ce n'est pas une raison pour échanger leurs racines contre l'adhésion au Système américain ! ", poursuit-il."Ce dont il est véritablement question c'est de nous éduquer davantage. Il y a, certes, des Haïtiens qui se sentent trpo "vieux" pour ça et qui pensent qu'il est trop "tard"; pourtant, l'énergie pour changer de cap est déjà en nous. Le problème c'est qu'ils ne l'utilisent pas."

Védrine pense qu'éduquer les parents est essentiel pour élever de bons leaders parce que ce qu'ils savent, ils le transmettront à leurs enfants. La perspective qu'il souhaite ouvrir est celle d'une jeune génération positive et apte à prendre la relève. Védrine déclare qu'elle doit d'abord apprendre tous les aspects de son propre héritage.

"Les parents doivent travailler plus dur pour jouer le rôle de véritables modèles pour leurs enfants. Nos générations sont déconnectées les unes par rapport aux autres alors que nous avons besoin d'apprendre comment réussir l'unité", recommande-t-il.

"Nous devons puiser notre force dans notre capacité à établir des relations les uns avec les autres. C'est ce que j'espère enseigner à la société grâce à mon travail. Le langage construit le pont dont nous avons besoin pour relier les générations et les cultures."

Dans le dernier livre de Védrine Un paradigme de remédiation pour une nouvelle république d'Haïti, il présente sa campagne pour rénover le système scolaire et les programmes en Haïti. "Je veux promouvoir l'importance du vendredi comme jour d'"éducation pratique", explique Védrine. "Un jour pour éduquer les étudiants loin du savoir livresque par le dépassement du cadre des salles de classe. Je veux leur offrir la possibilité d'apprendre par l'expérience du terrain à construire des outils qu'ils pourront utiliser et qu'ils pourront restituer au pays."

Védrine assure que son propre combat pour passer d'une culture à l'autre après son départ d'Haïti en 1976 est la source de sa motivation à poursuivre son oeuvre.

"Quand je suis arrivé ici le choc fut tellement rude...que je me suis retrouvé dans l'impossibilité de communiquer. Mais dans la perspective de mon intégration dans la société il m'a fallu surmonter cet obstacle. J'appris tout seul l'anglais puis l'espagnol."

"Le changement dans la façon dont les gens interagirent avec moi à partir de ce moment-là fut tout simplement incroyable", déclare Védrine. "Ce que j'avais fait pour moi je voulais le faire de la même manière pour d'autres confrontés aux mêmes difficultés. Lorsque j'ai commencé à travailler ainsi et à écrire dans ce sens l'on m'a dit qu'il n'y avait pas de marché en Créole. On me demandait "A quoi ça sert tout ça si personne ne doit le lire ?"

"De façon surprenante ces commentaires émanaient principalement de la communauté haïtienne. Mais mon travail n'a strictement rien à voir avec le marketing. Je veux faire quelque chose d'utile à Haïti -- l'argent n'est pas ma priorité. Savoir que des milliers de personnes peuvent bénéficier de mon travail voilà ce qui me met en joie. Oublions le marché, je souhaite seulement faire quelque chose de nature à changer la vie des gens"...
[fin de la proposition de traduction : Thank you Vedrine]
Francesca
Site Admin
Site Admin
Messages : 111
Inscription : samedi 24 juillet 2004 18:18
Contact :

Message par Francesca »

Merci pour la traduction, j'ai averti Védrine, qui vient de m'écrire:
c'est reellement une grande surprise que vous m'avez faite. UN GRAND MERCI a vous et au traducteur pour son temps.

En francais (en Haiti) en dirait:
"Un paradigme de remédiation pour une nouvelle Haïti"

On laiserait en anglias le titre des autres livres (e.g, Dictionary of Haitian Creole verbs ....)

bon weekend.

Votre Mano Emmanuel Védrine)
Bon dimanche,
Francesca
granpapoo
100 Posts
100 Posts
Messages : 147
Inscription : mercredi 06 juillet 2005 18:34
Localisation : france métropolitaine

Vedrine GRANKREYOL

Message par granpapoo »

Pwopozisyon mofwaz(tradiksyon) an ratik(artik) Martine Louis, jounalis adan Boston Haitian anlè Vedrine

VEDRINE KA MASONNEN AN PON pou pran douvan BA KREYÒL avan douvan pran Kreyòl èk jete-y ADAN CHIRAY-ZANTRAY-LANGAY !

Afòs sikse Emmanuel W. Vedrine vini grangrèk pase grangrèk nan stid(letid) tout kalte langay, an grangrèk sitan djòk nou pou kriye-y GRANKREYÒL ! ...
Apatoudi Misye pase 15 lanne nou fini viv san rete skrive(ekri) liv dèyè liv. Gadewè sa i ban nou :
I ban nou majolè (diksyonnè).
I ban nou katjilay (ese).
I jik ban nou flèlyannay(antoloji).
I ban nou tousa i te pe, pou'y te sa montre tout kalte fasèt-Kilti-Ayiti nan tout bèlte-yo.
Padawa lontan i an gran mofwazè(tradiktè), lontan i an bon pwofesè, Vedrine anni voye spirit-li(lèspri-y) douvandouvan konsidire i te twouve an kle ka rann nou mèt rouvè an chimen pli bèl pou Ayisyen èk moun ki pa Ayisyen rive tann epi konprann LANG KREYÒL.

Toupannan i teka pwofese atè Masachousèts Vedrine pran konsyans anlo stidyan-(etidyan)Ayisyen-li-a teka rete dèyè asou chimen-stid-yo. Ansanm i teka konstate zafè-tala i rive konprann sioka yo teka stidye epi zouti-pedagojik fèt pou lang-yo, yo teke rive fè vanse kalite-ledikasyon-yo. An lanne 1992, i anni pibliye prenmye Dictionary of Haitian Creole Verbs with phrases and idioms-li-a.

"Man te le fè an bagay teka mete ansanmansanm travay-mofwazè-mwen-an èk travay-pwofesè-mwen-an pou ba an pal ba Manmay-Ayiti(Kominote Ayisyen)", mi sa Vedrine teka di. "S'ou kapab pale an dòt langay ki ta-w-la, ki lang-natifnatal-ou-a, japouyonn sa ka ba-w anlo posibilite, men pli fò ankò sa ka rann ou mèt pale epi milyon moun."

Tout je se je, men pawòl-Vedrine pa je ! Se pawòl ki fèt pou-y rantre nan spirit-jinès-Ayiti. Se pawòl pou jinès-Ayiti pase pa may travay-li ka rede moun konprann rasin-yo èk vini fyè di sa yo ye.
"Sa man le, se rive fè se-manmay-nou-an konprann, magre yo grandi Lanmrik, Ayiti toujou nan tjè-yo, Ayiti se ta-yo tou."
[à suivre.. an dòt solèy ! ]
granpapoo
100 Posts
100 Posts
Messages : 147
Inscription : mercredi 06 juillet 2005 18:34
Localisation : france métropolitaine

Vedrine grankreyòl (ankò titak)

Message par granpapoo »

Pwopozisyon mofwaz an ratik anlè Védrine (ankò titak...)
VEDRINE KA MASONNEN AN PON pou pran douvan BA KREYÒL avan douvan pran Kreyòl èk jete-y ADAN ZANTRAY-CHIRAY-LANGAY !
"Nou, Ayisyen, nou ni an Listwè ki twafwabèl !
Nou te ni anpil Nègmawon ki te vayanvayan, magresa ou pe twouve anlo Ayisyen-Lanmrik ki pa menm konnèt-listwè-yo !
Mi se poutji yo ka vini rayi pwòp-kilti-yo. Man ni lide travay-mwen ke rann yo mèt vini fyè sa zansèt-yo rive fè, padavwa yo pa menm sav lafòs epi kouray se-moun-tala montre pou liberasyon-pèp-Ayiti."

Difèt i pibliye Materyel edikatif pou bileng ayisyen èk Yon koudèy sou pwoblèm lekòl Ayiti...i anni pwopoze katjilay, tistori (nouvèl), èk grankoze asou mank an bèlbon ledikasyon atè Ayiti. Vedrine se voudre rouvè zye granmoun ayisyen tou.
"Nou rete anba jouk an lepòk ki fè si yo aprann nou rayi sa ki tan-nou. Yo ban nou an driv pou nou kite mèlprize peyi-nou èk pou nou anni ale an kote ki "meyè". Mi se poutji Ayiti paka rete pran fè, kriz dèyè kriz...Nou teke byen bouzwen an nyouskoul (lekòl nèf), an skoul (lekòl) eti yo teke aprann nou tyebe doubout byen kanpe anlè rasin-nou", mi pawòl Vedrine wi !

"Pli ou chire pli chen rale-w
. Apatoudi lang-nou-an an danje, ou ka jik twouve Ayisyen ka fè ganm difèt yo aprann pale lang-se-lezòt-la. Latè-a pa sa pòte yo, afòs yo kontan zafè a de nasyonnalite. Men kimafoutyesa ! Apa pyès an rezon pou bokante rasin-peyi-nou kont sistenm-ritjen-an" : Vedrine kolè : Dapre-y sa nou pou fè se voye ledikasyon-nou douvandouvan. "Man byen sav desèten Ayisyen ka santi yo ni trop lanne anlè tèt-yo èk ka deklare jakata, toupannan vidjò pou chanje sityasyon ja andidan pèp-nou. Pwoblenm-lan paka rezoud davwa yo paka jen sèvi vidjò-tala."

Japouyonn Vedrine ka panse se paran i dwèt ledike prenmye douvan. "Avan nou wè chèf nèf leve fodra paran-yo dezaltere spirit-yo epi dlokoko-konesans-yo. Si nou le pare chimen ba an jenerasyon nèf, epi bon vibrasyon, kapab ale pli douvan fodra nou montre yo tout kalte kalite sa ki ta-yo, sa ki tan-nou, sa ki NOUMENMNOUMENM MENM !
(à suivre) an dòt solèy
granpapoo
100 Posts
100 Posts
Messages : 147
Inscription : mercredi 06 juillet 2005 18:34
Localisation : france métropolitaine

Vedrine grankreyòl (an dòt titak)

Message par granpapoo »

Pwopozisyon mofwaz an ratik anlè Védrine (an dòt titak)
VEDRINE KA MASONNEN AN PON pou pran douvan BA KREYÒL avan douvan pran Kreyòl èk jete-y ADAN ZANTRAY-CHIRAY-LANGAY !
"Paran dwèt travay pli rèd pou vini modèl ba timanmay-yo. Se-jenerasyon-nou-an chirechire toupannan nou teke byen bouzwen aprann kimannyè rive soude Yonnite", se mesay-la Vedrine le voye.
"Se yonnalòt pou nou pe rive twouve lafòs epi kouray. Se Solidarite-tala man teke renmen montre sosyete-a pa may travay-mwen-an. Langay se pon nou bouzwen pou jenerasyon èk kilti mete kò-yo ansanmansanm."

Adan dènye liv Vedrine, A healing paradigm for a new Haïti, i ka prezante mannyè i le choulboule skoul sistenm èk pwogranm atè Ayiti. "Mwen le pwomote (pwomouvwè) lenpòtans vandredi kon an jou ledikasyon-lavi" ka klèrifye Vedrine. An jou pou ledike stidyan, tire yo di lenfliyans se-liv-la, lwen se-klas-la pou ba yo posibilite aprann vre-lavi-a. Padavwa se konsa yo ke konstrui zouti yo ke pe sèvi èk vire ba peyi-a.
kounta
Moderator
Moderator
Messages : 75
Inscription : lundi 19 février 2007 03:50
Localisation : Lakarayib

Message par kounta »

granpapoo,
Mi bèl mofwazaj, tann!
Mano. V kèy kontan toubonnman.
granpapoo
100 Posts
100 Posts
Messages : 147
Inscription : mercredi 06 juillet 2005 18:34
Localisation : france métropolitaine

VEDRINE grankreyòl (koda)

Message par granpapoo »

Avan bout epi mofwazay ratik anlè Vedrine man se voudre rimèwsye Kounta pou kommantè i fè anlè mofwazay-mwen-an. I dwèt rimatje man pa ka sèvi laksan fèb. Grafi-mwen-an ka sanm ta-se-Ayisyen-an. An Ayisyen ka matje "kreyòl" an Mawtinike ka matje "kréyòl". Man se an Mawtinike tou, men man ka matje "kreyòl" davwa se an yonn kreyòl nou pou matje. Adan Karibendyen man le rouvè an chimen pou nou pe ay pli douvan (switch) parce que Karibendyen doit être une "force de propositions pour l'unité des créoles et pour le trilinguisme kreyòl / français/english (dubble switch)

Pwopozisyon mofwaz an ratik anlè Védrine (koda)
VEDRINE KA MASONNEN AN PON pou pran douvan BA KREYÒL avan douvan pran Kreyòl èk jete-y ADAN ZANTRAY-CHIRAY-LANGAY !

Fondas-goumen-Vedrine se goumen i mennen pou i te sa pase depi an kilti jik jwenn an dòt kilti apre i foukan Ayiti an lanne 1976. Se sa menm ka ba-y bon balan pou'y pe sa kontinye travay-li.
"Rive man rive isidan man risiwè lanm yan tjòk donn !...Man kwè man teke jen rive konminike ankò, konsidire an lenmbe te trape mwen.
Men pafòsedoblije man te pou rantre andidan vant sosyete-a. Lè ou nan an sityasyon kontèl kioule kioupale fodra ou pase anlè tout kalte baryè. Man mete kò-mwen ka aprann inglish, an titak ankò man koumanse aprann spanyòl.
Chanjman adan mannyè se-moun-an teka reyaji epi mwen depi tan-tala vini toubolman apakwè", ka di Vedrine.
"Sa man te fè ba kò-mwen man te le fè-y, menm mannyè, ba dòt moun ki teka pran menm fè man teja pran ! Koumanse man koumanse travay èk srive, vye moun anni di mwen konsa : "Pa ni pyès mawkèt(mawche) pou Kreyòl". Yo teka mande san rete : "Poutji ou ka fè sa papa, ou pa ka wè pèsonn pe ke li-w an ?"
Sa ki te pli tris adan sa te ki move-pawòl-tala te majole ba nèg kon mwen, moun sòti sa nou ka kriye isiya "Haitian community" kivedi Manmay-Ayiti...

Men travay-mwen apa an zafè-a-lajan. Man ka fè mannèv pou pe sa rede Ayiti -- lajan-an pa prenmye-sousi-mwen-- Man teke byen renmen sav milye moun ka benefisye di travay-mwen. Man teke byen kontan zafè-mwen. Bliye lajan, bliye markèt-la. Sèl bagay man le fè se an biten pou chanje lavi se moun-an ..."
TJENBE RED PA MOLI !
kounta
Moderator
Moderator
Messages : 75
Inscription : lundi 19 février 2007 03:50
Localisation : Lakarayib

Message par kounta »

Sa té ké di mwen travay avè'w.
Mwen ka mété laksan, man ka sèvi grafi Gerec1. grafi mawon, tradisyonnèl.
Man ka atann ou fè an déba asou mannyè ou ka vwè kréyòl-la, chimen-an ou lé pran, vizyon'w.
Padonnen ti pasaj mwen ant dé mofwazaj ou. An parantèz davwa sijé fowòm-la sé: "VEDRINE KA MASONNEN AN PON pou pran douvan BA KREYÒL avan douvan pran Kreyòl èk jete-y ADAN ZANTRAY-CHIRAY-LANGAY ! "

Mwen kontan vwè an moun, man pa konnèt, ka djoubaké kréyòl-la. Woulo ba'w Granpapoo!
Répondre