Yonn kreol

kenn
100 Posts
100 Posts
Messages : 153
Inscription : Mardi 10 Avril 2007 17:01
Localisation : CANADA

Yonn kreol

Messagepar kenn » Dimanche 24 Avril 2011 22:56

Ki sa ou ka di asou koze yon yonn kreol ba tout sa ki ka parle kreol ?

Ki sa ou ka di asou koze yon yonn kreol ekrit ba tout sa ki ka ekri kreol ?

Ki sa ou ka di asou koze yon yonn akademi ba mezi sa ki vle voye kreol douvan ?

Ki sa ou ka di asou yon journal an kreol ba mezi sa ki sav kompwann kreol ?

Ki sa ou ka di asou bann moun ki kwer keu koze chanje non kreol la se rans ?

Ki sa ou ka di asou koze pa bouzwen ortograf unifie la keu kek moun ka defann ?

Ki sa ou ka di asou koze utilizasion kreol la nan servis sivil tankon yon enstruman ?

Ki sa ou ka di asou koze keu kreol dwe gen plas a y nan formasion akademik la tou ?

Ki sa ou ka di asou koze keu kreol pa dwe disparet ni dezuete ?

Ki sa ou ka di asou koze keu kreol se yon parti a nanm a chak grenn kreolofôn ?

Ki sa ou ka di asou koze radio ki pa pwan tan apresie ek respekte kreol la ba publik la ?

Ki sa ou ka di asou koze promosion enternasional ek nasional kreol la ?
KENN

granpapoo
100 Posts
100 Posts
Messages : 141
Inscription : Mercredi 06 Juillet 2005 18:34
Localisation : france métropolitaine

l'unité créole avant tout !

Messagepar granpapoo » Mercredi 03 Février 2016 16:00

Chaque langue et/ou communauté créole prise isolément est, en théorie et en pratique, incapable de promouvoir la cause générale du créole de façon satisfaisante pour les autres langues et communautés créoles. La revendication créole bien comprise passe donc nécessairement par l'unité créole. Que signifierait, en effet, le développement d'un créole particulier dans un monde où tous les autres créoles connaîtraient une forme de dépérissement ? Le message de Kenn, dans cette perspective, ne doit pas seulement être interprété comme une invitation à l'unité plurielle des créoles mais aussi et surtout comme une condition sine qua non pour le développement réel du créole.
Le temps presse. Cette nouvelle unité créole urgente, indispensable et salutaire appelle, cependant, deux types de commentaires, malheureusement contradictoires :
Premièrement, des commentaires relatifs à la quête de l'unité créole passée et
deuxièmement des commentaires qui relèvent d'une projection créole orientée vers le futur dépassant les entités créoles historiques et contemporaines.
Le passé visé est celui des origines ou plus exactement de l'origine la plus "unique" possible.
Le futur à explorer est celui d'un au delà de la koïnisation, voire d'un au delà du dépassement des créolités que nous appelons dorénavant "françoises".
Les chercheurs en unité créole françoise doivent apprendre à interroger d'un côté l'étymologie du mot créole et de l'autre le multiculturalisme adapté à des communautés aussi diverses que la communauté créole et la communauté francophone d'Amérique du Nord [notamment québécoise et acadienne].
Autrement dit, même s'il existe plusieurs langues créoles françoises et plusieurs conceptions antinomiques de la créolité et de la créolie il n'existe qu'un seul moyen d'optimiser la résultante de notre passé et de notre avenir : le créole "présent dans le concert des nations" ou si l'on préfère L'unité créole avant tout !


Revenir vers « Karibendyen »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité