Ernest Pépin : Le goût de la Guadeloupe

Actualité littéraire proposée par Koutcha

Modérateur : Koutcha

Répondre
Koutcha
100 Posts
100 Posts
Messages : 1021
Inscription : mardi 24 août 2004 22:39
Localisation : Paris
Contact :

Ernest Pépin : Le goût de la Guadeloupe

Message par Koutcha » jeudi 07 février 2008 22:01

Image

Le goût de la Guadeloupe
textes choisis et présentés par Ernest Pépin


Disponibilité Disponible

Prix Poche 5,50 EUR
ISBN 978-2-7152-2792-7

Paru le 17 janvier 2008

Editeur Mercure de France, Paris

Collection Le petit Mercure. Le goût de...

142 p. ; 16 x 10 cm

Résumé
Voyage littéraire consacré aux mille visages de l'archipel de la Guadeloupe
à travers des extraits de romans, nouvelles, pièces de théâtre, poèmes, journaux,
ou des récits de voyages, d'auteurs et d'époques divers.

4ème de couverture

Posée sur l'arc des Petites Antilles, la Guadeloupe en est l'île la plus étendue,
battue par l'Atlantique et bercée par la mer des Caraïbes. Mais la Guadeloupe,
ce sont en réalité sept îles, à commencer par «Karukéra», son nom créole,
l'île principale qui a la forme d'un gigantesque papillon végétal.
Longues plages blanches de Sainte-Anne, plages noires de Trois-Rivières,
anses bordées de mangroves et de cocotiers, violence du cyclone,
présence tutélaire du volcan... la Guadeloupe offre mille visages.
Ce «confetti d'empire» est un monde à part et à part entière,
à l'histoire tourmentée et souvent douloureuse. Pourtant
la vie y semble aujourd'hui «menteusement souriante» :
les temples de la consommation se multiplient, le carnaval,
les concours de miss, les piscines entretiennent l'illusion
d'un paradis «moderne». Voyage au plus près de l'âme d'un archipel
écartelé entre les diverses composantes de sa mutation en compagnie
de Gilbert de Chambertrand, Saint-John Perse, Gisèle Pineau,
Simone Schwarz-Bart, Maryse Condé, Max Rippon, Daniel Maximin
et bien d'autres...

michel
New entry
New entry
Messages : 4
Inscription : lundi 04 février 2008 14:28

Re: Ernest Pépin : Le goût de la Guadeloupe

Message par michel » lundi 11 février 2008 09:30

Ouvrage qui parait passionnant à première vue...mais bien dommage que pour un titre aussi évocateur de réalités objectives d'un peuple créole, le fière campanile de l'église catholique coloniale puisse, tel un éternel impérialisme, dominer la couverture de l'oeuvre...Pas question pour moi doctorant en anthropologie sur l'hindouisme antillais a l'EHESS/PARIS de faire de la révolte primaire chargée de ressentiment et de rejet de l'Autre...le christianisme fait partie du patrimoine matériel et immatériel de l'île, au même titre que l'hindouisme, le grap a kongo ou les pratiques sorcellaires et médiumniques locales. juste un petit "coup de gueule" sur cette image-devanture qui est censée parler au futurs lecteurs, et véhiculaire de l'âme d'un peuple, avec son émotivité, ses passions et ses craintes, ses non-dits, ses tabous, sa vision du monde et sa gestion du quotidien....A mon sens, l'image de l'église symbolise maladroitement l'intimité de l'univers guaeloupéen. dommage, mais je l'acheterai quand même!

Répondre