65 - Mwen té lé ba'w ...

Partage entre internautes
Répondre
Potomitan
Moderator
Moderator
Messages : 200
Inscription : vendredi 09 juillet 2004 16:18
Contact :

65 - Mwen té lé ba'w ...

Message par Potomitan » samedi 11 septembre 2004 06:18

22.5.2004

Misié Confiant,

Mwen té lé ba'w an chay woulo pou tou sa ou ka fè ba nou.

"Nou" ki lé di samblaj moun la ki ka di kriyé yo matinijé. Nou ni an manniè fè manjé, an manniè joué kont, an manniè joué tanbou, an manniè palé, an manniè dansé, ek kisasayésa manniè fè.

Nou ti mès nou ki ta nou. Atjolman, épi diksionnè tala nou kay koumansé ni an bagay bien doubout kon an pié tomarin ke nou kay pé sèvi pou ni an manniè matjé lang nou tou, kon tout moun.

Pétèt an jou (si dieu veut) bondié kay konpran nou menm lè nou kay di a demen "si bondié lé".

Misié Confiant mèsi an chay.

Adan pli ta silplètadié !

Dominique PLACIDE

Potomitan
Moderator
Moderator
Messages : 200
Inscription : vendredi 09 juillet 2004 16:18
Contact :

Message par Potomitan » samedi 11 septembre 2004 06:20

Malheureusement, tout le monde ne pense pas comme vous. Trop de gens pensent que la culture créole peut continuer à exister sans la langue créole. On aura toujours la musique, la cuisine etc..., disent-ils.

Mais posons-nous une simple question:
  • Est-ce qu'on peut imaginer une seule seconde la culture française sans la langue française ?

    Est-ce qu'un peuple peut se dire arabe sans parler arabe ?

    Est-ce imaginable ?
NON ! Pourquoi donc peut-on se dire breton ou créole sans parler ni breton ni créole. Pourquoi ce qui est vrai des "grandes" civilisations n'est pas vrai des "petites" ?

C'est parce qu'on nous a colonisés, parce que les "grandes" civilisations ont réussi à convaincre les "petites" qu'elles n'avaient pas indispensablement besoin de leur langue. La Bretagne peut exister sans la langue bretonne mais la France ne saurait exister sans la langue française, voilà le discours dominant ! Il nous faut déconstruire ce langage colonialiste.

Si leur langue est indispensable aux Français, Arabes, Russes ou Chinois, eh bien elle l'est tout autant pour nous, Créoles, Bretons, Corses, Basques ou Berbères.

Tjenbé red !

Raphaël CONFIANT

Potomitan
Moderator
Moderator
Messages : 200
Inscription : vendredi 09 juillet 2004 16:18
Contact :

Message par Potomitan » samedi 11 septembre 2004 06:21

Man pa kwè sé anlè Bondié fok nou konté pou fè lang ek kilti-nou an vansé. Sé anlè pwa kò-nou pou nou apiyé. An lang sé kon an ti piébwa, si ou pa ba'y dlo, si ou pa ba'y langré, si ou pa koupé branch-li tantzantan, enben i ka vini flègèdè ek lanmò pé baré'y.

Man pa sèten ki kréyolopal (= les créolophones) ké rivé konpwann an jou ki lang-la sé poto-mitan, larel-do (= colonne vertébrale), kilti-nou ek édansité (= identité)-nou. Man pa sèten pies toubannman ! Davwè nou ni pou goumen kont Léta fwansé épi manniè "jakoben"'y, kont sé Neg asimilasionis la ki ka voyé méprizasion anlè kréyol ek kont sé pro-kréyol-makak la, sé swédizan kréyolis-nou an, ki ka fè wol yo ka défann lang-lan, mé sé anni ti kariè inivèsitè yo sé mésié ka défann.

An bann ipokrit ki la !

Alèkilé, anpami (= parmi) sé 3 adversè kréyol-la, sé 3è katégori-a ki pli danjéré, ki pli salop. Sé yo ka fouté vakabonnajri adan jiri CAPES kréyol la, kon ou dwet sav. Sé moun-tala pa lé ki kréyol doubout kon an vré lang. Sa yo lé sé ki i rété an piti ti patwa, an lang mamoukatji (= naine).

Sé wou, sé zot, sé pep-la selman ki pé koubaré sé moun-tala, ki pé koré yo. Si zot pa véyatif, si zot kité sé fo kréyolis tala kouyonnen zot, enben annou konsidéré ki tout goumen-an GEREC-F ka fè a fini bat.

Pa moli, vié frè !

Raphaël CONFIANT

Répondre