Sorties de livres, conférences...

Partage entre internautes
Répondre
Koutcha
100 Posts
100 Posts
Messages : 1021
Inscription : mardi 24 août 2004 22:39
Localisation : Paris
Contact :

Message par Koutcha » lundi 26 décembre 2005 20:02

Comment on enseigne l'histoire en France et dans le monde.
Un petit lien sur un article du monde.

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0 ... 342,0.html


**
*

Image

Image

Ferro, Marc
«Comment On Raconte L'histoire Aux Enfant»

Date de parution: 08/09/2004

L'image que nous avons de nous-mêmes et celle que nous nous faisons des
autres peuples de la terre est étroitement associée à l'histoire que l'on nous
a racontée lorsque nous étions enfants. Elle nous marque ainsi pour la vie.
Ce sont les traces de cette histoire que Marc Ferro nous fait connaître, à partir
de récits, de fêtes, de manuels scolaires et de films. Parce que les enfants
- donc nous-mêmes - ont droit à l'histoire, à la vérité en histoire.

Marc Ferro, directeur d'études à l'École des Hautes Etudes en Sciences Sociales,
spécialiste de l'histoire contemporaine – notamment de la société soviétique –
et codirecteur de la revue Les Annales.
Pendant 12 ans, il a animé l'émission Histoire parallèle sur la Sept puis sur Arte.


Payot,
Petite Bibliotheque Payot 1082,
460 pages
ISBN: 2-2288-9867-8
Br. 10,4 €

**
*

Image

François Durpaire
Enseignement de l'histoire et diversité culturelle

«Nos ancêtres ne sont pas les gaulois»

Enseigner l'histoire aujourd'hui nécessite de tenir compte
des réalités. La France "black, blanc, beur" a besoin de repères
identitaires ancrés dans une histoire. Quelle histoire convient-il
d'enseigner ? Comment l'enseignant contribue-t-il à former des
citoyens ?

Date de parution : 27/03/2002
Editeur : Hachette Éducation
160 p.
ISBN : 2011707404
Br. 11.45 €

**
*

Image

Marc Ferro

L'HISTOIRE SOUS SURVEILLANCE .
Science et conscience de l'histoire
,
256 p. sous couv. ill.,
Collection Folio histoire (No 19) (1987),
Gallimard
ISBN 2-0703-2380-3.
Br. 8,50 €

Résumé
Actuellement plus que jamais, l'Histoire est un enjeu.
Avec la démocratisation de l'enseignement et la diffusion
des connaissances historiques par le cinéma, la télévision,
etc., il importe de comprendre comment naissent les discours
sur l'Histoire, quels contrôles ils subissent - celui des institutions,
certes, mais aussi celui de la société. Car les silences que la
société impose à l'histoire sont autant l'histoire que l'Histoire.
De fait, le contenu, les procédures et la fonction d'une œuvre
historique varient considérablement selon les foyers qui la secrètent :
État, mémoire populaire, etc. Dans ce livre, Marc Ferro examine
précisément les modes de production des différentes œuvres historiques
(histoire institutionnelle, contre-histoire) et les formes qu'elles peuvent prendre
(écrites, cinématographiques, festives, etc.)
Surtout, il montre comment, au-delà des idéologies, il s'est constitué
une école d'historiens qui essaient de rendre leur analyse autonome
de toute surveillance, en s'appuyant sur une démonstration irréfutable ;
héritiers de Claude Bernard et de Durkheim, ils ont suivi un parcours
épistémologique similaire à celui de la médecine - une démarche qui
rend explicite le projet des Annales.
La société, est-ce notre malade ?

Koutcha
100 Posts
100 Posts
Messages : 1021
Inscription : mardi 24 août 2004 22:39
Localisation : Paris
Contact :

Message par Koutcha » mardi 27 décembre 2005 06:18

Sorti en principe en octobre une anthologie littéraire de
R. Confiant qui s’est vu confié le volume consacré à la Martinique dans cette collection « Le goût de… »

Image


Collectif(s)
LE GOUT DE LA MARTINIQUE

Île des Antilles au parfum de paradis, la Martinique invite au rêve.
L'étonnante forêt tropicale, le sable couleur de nacre, l'indigo du ciel
et le chaloupé des démarches féminines : tout cela existe bel et bien.
Cette vision « exotique », souvent celle de l'étranger, n'est pas fausse.
Il faut la compléter par le point de vue de l'autochtone, plus sensible aux
douleurs secrètes qui, depuis un peu plus de trois siècles, agitent sa terre
où se sont déroulés deux des plus grands crimes contre l'humanité de
l'époque moderne : le génocide des Amérindiens et l'esclavage des
Noirs arrachés à l'Afrique. La Martinique a attiré des voyageurs illustres
(Lafcadio Hearn, Paul Gauguin, Adèle Hugo, André Breton, Claude
Lévi-Strauss...) et donné naissance à des écrivains mondialement
célèbres : Aimé Césaire, Frantz Fanon, Édouard Glissant, Patrick
Chamoiseau. Balade, sur leurs traces, dans un pays complexe et
attachant.

Textes choisis et présentés par Raphaël Confiant,
144 p.
Collection Le Petit Mercure,
Mercure de France
ISBN 2-7152-2528-8.
Parution : 20-10-2005.
5,40 €

Koutcha
100 Posts
100 Posts
Messages : 1021
Inscription : mardi 24 août 2004 22:39
Localisation : Paris
Contact :

Message par Koutcha » mercredi 28 décembre 2005 23:00

La Librairie Anibwe, -sise au 52, rue Greneta-75002 Paris, ouverte du lundi au vendredi de 12h à 21h et les samedis et dimanches de 14h à 21h. Tél/fax : 01 45 08 48 33. - est devenu éditeur.
Son patron, Kassi Assemian en rêvait, il est passé à l'acte en 2005.
voir http://www.afrik.com/article6312.html

Trois fictions sont sorties au premier semestre.

**
*

Image

Colette Lanson

La décision

Mot de l'éditeur
Alors qu’elle croyait avoir guéri les blessures d’une enfance douloureuse, Jeanne Vallory voit brutalement ressurgir le spectre du racisme.
Serait-il possible que le sort s’acharne sur une famille, reproduisant sur chaque génération de femmes la même honte, les mêmes souffrances ? Jeanne en a fait la cruelle
expérience. Mais, par amour pour ses enfants, elle décide de lever le voile sur les tabous qui ont gangrené sa vie.
La Décision, inspirée de sa propre histoire, donne l’occasion à Colette Lanson de signer son premier roman. Avec beaucoup de pudeur, mais sans concession, elle dénonce une des plaies de la société. A travers ce récit fluide et touchant, elle nous livre une belle leçon de courage et d’humanité.

Editeur : Anibwe
Date de parution : 06/2005
Collection : Fiction Contemporaine
182 pages

ISBN : 2-9161-2101-3
14,25 €

**
*

Image

Lauren Ekue

Icône urbaine

Mot de l'éditeur
« Je suis arrivée ici par piston. Mes beaux yeux et mon culot ont fait sensation auprès du patron. Je suis donc chargée de noircir ce feuillet de 1403 signes - pas un de plus - et de justifier ma présence illégitime et non avenue aux goûts de mes collègues de la rédaction.
Grossière erreur !
L’exemplaire que vous tenez entre vos mains est le huitième numéro. Je suis l’heureuse nouvelle chroniqueuse. Le salaire n’est pas mirifique, mais j’apprécie le titre de ma fonction. Rédactrice, le bonheur tient parfois en dix lettres… »
Flora d’Almeida, étoile montante du magazine Afro-International, nous entraîne tout au long de ses rubriques dans son univers : de soirées hip-hop en défilés haute-couture, cette
prêtresse de la branchitude afro-parisienne étonne par ses points de vue, agace par son arrogance mais ne déçoit jamais. Derrière le vernis de futilité se cache un jeune esprit vif, lucide sur la société qui l’entoure et toujours plein d’humour.
A savourer sur fond de Hip-hop/R’n’b !!!

Editeur : Anibwe
Date de parution : 06/2005
Collection : Fiction Contemporaine
160 pages
ISBN : 2-9161-2102-1
14,25 €

**
*

Image

Bilguissa Diallo

Diasporama

Mot de l'éditeur
Marly, Khadi et Djeyna : trois jeunes cousines de vingt ans originaires de Guinée. Elles ont grandi ensemble à Saint-Gratien. Leurs amis se nomment Samia, Christophe ou Fatou et viennent de banlieue comme du XVIème, de Dordogne comme de Kabylie. Ces jeunes femmes d’un milieu social bourgeois représentent la première génération de leur famille née en France. Leurs parents les imaginent conformes à l’idée qu’ils se font traditionnellement d’une jeune fille bien. Seulement en toute discrétion et malgré les efforts, ces filles sont devenues des êtres qu’ils ne comprennent pas ! Le dilemme est réel : hybrides au carrefour de deux continents, elles sont trop africaines pour être de vraies françaises et trop européennes pour être de vraies guinéennes.
Leurs rapports aux hommes sont aux antipodes de ce qu'ont vécu leurs mères, leur culture et leur religion d’origine se disputent un espace limité face au modèle occidental qui suinte de partout dans leurs vies. Elles s’efforcent tous les jours de préparer leur avenir professionnel et se confrontent aux réalités de la vie d’adulte en France. Quel chemin suivre, faut-il en inventer un ?

Editeur : Anibwe
Date de parution : 06/2005
Collection : Fiction Contemporaine
320 pages
ISBN : 2916121005
17,10 €

Koutcha
100 Posts
100 Posts
Messages : 1021
Inscription : mardi 24 août 2004 22:39
Localisation : Paris
Contact :

Message par Koutcha » jeudi 29 décembre 2005 21:52

Vous avez recu des bons d'achat en cadeau pour la Noel il est encore temps de vous faire plaisir.

Un beau livre pour aujourd'hui et deux demain vendredi sur l'Afrique.

**
*
Sortie en septembre.

Image


Raymond Depardon

Afriques
Editeur : Hazan
Collection : Beaux Arts

Depuis plus de vingt ans Raymond Depardon a parcouru tout le continent africain auquel il a consacré plusieurs films.
Il a réalisé ainsi une grande quantité de photographies dont 350 inédites sont présentées dans cet ouvrage.
Ces photographies couvrent toute l’Afrique, à travers une présentation non pas par pays mais par associations originales.
Ces associations privilégient un rythme soutenu, sans temps d’arrêt, des enchaînements qui montrent la vie au travers de sujets très variés :
portraits, villes, paysages, religions, activités sociales et métiers mais aussi des conflits et la misère.
A travers ses photographies, exemptes de toute volonté d’esthétiser son propos, Raymond Depardon ne livre aucun jugement sur l’Afrique, aucune thèse.
Ce qui relie entre elles ces prises de vue, c’est l’impulsion de l’œil, simplement un regard de photographe et de grand voyageur
sur les paysages et les hommes qui peuplent ce continent.

Date de parution : 07/09/2005
400 p.
ISBN : 2754100458
Prix : 49.9 Euros
Poids : 2,148 kg

Koutcha
100 Posts
100 Posts
Messages : 1021
Inscription : mardi 24 août 2004 22:39
Localisation : Paris
Contact :

Message par Koutcha » mardi 03 janvier 2006 21:27

Toujours sur le thème de l'histoire coloniale et de Vichy sous les Tropiques la réédtion d'un livre d'histoire guadeloupéen édité deux fois par Jasor en 1989 et 1999 et ressorti depuis 2004 chez Ibis Rouge.

http://www.ibisrouge.fr/

Image

Eliane Sempaire

La Guadeloupe an tan Sorin

208 p.
20 photos/illust. noir et blanc
ISBN : 2-84450-242-3
2004
Prix : 22 €

La Guadeloupe en tan Sorin est plus qu'un livre d'histoire de la Guadeloupe,
c'est un vrai roman d'aventure qui concerne la période 1940-1943.

Le gouverneur Constant Sorin évoque la période de Vichy pendant laquelle son rôle
fut très controversé. Obligé d'obéir à l'amiral Robert qui tenait les Antilles avec 2500
marins, mais aussi La Jeanne et une escadre comprenant les croiseurs Estérel,
Quercy, Barfleur ; une escadrille de sous-marins de 1500 tonnes avec le Surcouf,
un modèle unique, orgueil de la marine française.

Avec le porte-avions Béarn, chargé d'avions achetés aux usa et surtout le croiseur
Emile Bertin porteur d'un véritable trésor de 300 tonnes d'or, destiné au Canada,
mais qui fut conservé précieusement.

Et puis, ce décor étant planté, vous apprendrez comment les Guadeloupéens
se nourrissaient, puis rétablirent le commerce, résistèrent contre les convoitises
des amis anglais, américains, canadiens, etc.

Puis ce fut la délivrance, des marins français « libres », fraternisant avec ceux qui,
pendant trois ans, avaient maintenu le drapeaux français.

Que de moments passionnants de cette tranche de vie, revivons-nous grâce à
Eliane Sempaire.

Malgré les restrictions et le carburant antillais, ce fut l'occasion de se remettre
aux cultures vivrières, à l'élevage, à la pêche.

Un livre à lire absolument.

Eliane Sempaire
, professeur certifiée d'histoire et de géographie au lycée général
et technologique de Sainte-Anne (Guadeloupe), s'est fait une spécialité de l'étude
de la vie politique en Guadeloupe, dans la seconde moitié du xxe siècle.

Koutcha
100 Posts
100 Posts
Messages : 1021
Inscription : mardi 24 août 2004 22:39
Localisation : Paris
Contact :

Message par Koutcha » mercredi 04 janvier 2006 19:43

Un peu de fiction avant d'aller dormir.
Une brillante romancière haitienne de la seconde génération qui a grandit aux USA et écrit en anglais.
Son cinquième livre.

Image

Edwige Danticat

Le briseur de rosée

Mot de l'éditeur
Ce roman poignant explore le monde le monde d'un Dewbreaker, un « briseur de rosée », shoukèt laroze en créole : ainsi étaient surnommés les hommes, en Haïti, du temps de Duvalier, qui pénétraient au petit matin chez les gens pour les conduire dans les prisons où ils seraient sauvagement torturés. « Ils brisent les gouttes de rosée puis ils brisent les os ». Nous rencontrons ce personnage à Brooklyn, alors qu'il a déjà un certain âge. C'est un homme tranquille, sa femme l'adore, sa fille est une jeune artiste branchée, il travaille dur dans son salon de coiffure. C'est un gentil propriétaire qui loge trois travailleurs, eux aussi originaires de Haïti, au rez-de-chaussée de sa maison. Il est connu dans le voisinage ; certains ne se doutent de rien, d'autres le craignent ou croient le reconnaître, à cause de sa terrible cicatrice en travers du visage. Tout au long du roman, les destins se croisent. On va et vient entre le Haïti de 1960 et aujourd'hui. Tel un puzzle macabre, le passé du tortionnaire est vu par ses proches, ses victimes ou leur famille, jusqu'à son dernier acte contre un prêtre. Puis sa rencontre avec une femme qui va lui offrir une sorte de rédemption -quoique imparfaite mais qui le changera à jamais : « une graine plantée dans le roc venait enfin de prendre racine ». Un roman sur la sagesse, l'amour, le remords et l'espoir, sur les révoltes tant personnelles que politiques, sur les compromis que l'on fait pour survivre malgré les blessures infligées par l'histoire. Danticat réussit l'exploit d'attirer parfois la sympathie du lecteur sur l'ex-tortionnaire et nous plonge dans les entrailles du noir passé de cette île. Elle nous amène à nous interroger sur les notions de bien et de mal et sur les limites et la nature du pardon.

Editeur : Grasset
Date de parution : 04/2005
ISBN : 2-2466-5961-2
Prix : 17,58 €

Site d'éditeurs ou vous pouvez trouver des ouvrages de cette auteure.
http://www.edition-grasset.fr/textes/accueil.htm
http://editions.flammarion.com/editeurs/?flampygm
http://www.10-18.fr/10_18/index.htm

site ou vous pouvez faire le tour de l'oeuvre publiée en français de cette auteure.
http://catalogue.bnf.fr/framesWEB.jsp;j ... =catalogue

L'équivalent pour les USA puisque c'est une américaine.
[url]ttp://www.loc.gov/[/url]

Koutcha
100 Posts
100 Posts
Messages : 1021
Inscription : mardi 24 août 2004 22:39
Localisation : Paris
Contact :

Message par Koutcha » mercredi 04 janvier 2006 19:46

Image

Eddy L. Harris

Jupiter et moi

224 pages
ISBN : 2-86746-388-2
Prix public : 17 €
Traduit de l’américain par Alexandre Gouzou

Extrait : « “Dieu merci, un jour ce sera un nouveau monde, différent de celui que je connais, et c’est toi qui devras y vivre. Alors t’as intérêt à t’y préparer”, disait-il.
Ça ressemblait à un conseil ; je savais qu’en réalité il s’agissait d’un ordre.
Il m’avait dit cela d’un air grave. Et il semblait un peu perdu, déconcerté. Sans doute prenait-il conscience que pour me préparer, il devait aussi me perdre, comme si effectivement il allait me placer dans une autre famille.
Chaque matin tôt, j’allai dans mon école privée d’élite et chaque soir tard je rentrais chez moi. Je ne voyais mon père que la nuit ; il travaillait la nuit mais ses horaires ne chevauchaient pas toujours les miens. J’étais en train de devenir quelqu’un de différent ; comme tous les adolescents, bien sûr, mais quelque chose d’autre se passa. Je devenais un étranger dans sa propre maison. Comme les enfants d’immigrants, j’absorbais la culture du nouveau monde.
À ma façon, je commençais aussi à prendre mon envol. À moins que l’on ne m’y ait poussé? »
À travers l’histoire de sa famille (et de son Jupiter de père ! tyrannique et terrifiant mais aussi attachant et rigolard) c’est l’histoire des Noirs américains qui apparaît en filigrane.
Un extrait du livre



Image
Eddy L. Harris


Eddy Harris est né à Saint-Louis. Poussé par son père, il fait des études dans un collège blanc catholique, premier pas vers la Stanford University. Dès son premier livre, Mississippi Solo (1988), il est salué par la critique américaine. Harlem, traduit en français aux éditions Liana Levi (paru également chez 10/18) en 2000, dresse un portrait saisissant de cet emblématique quartier new-yorkais. Aujourd’hui, Eddy Harris a élu domicile en France, essentiellement pour des raisons politiques, culturelles et raciales.

Œuvres publiées chez Liana Levi

• Jupiter et moi
• Harlem

Koutcha
100 Posts
100 Posts
Messages : 1021
Inscription : mardi 24 août 2004 22:39
Localisation : Paris
Contact :

Message par Koutcha » samedi 07 janvier 2006 10:01

Une sortie de novembre 2005 sur l'Egypte pharaonique.

Pour les Diopistes.
Pas la peine de venir m'agresser sur la pertinence du contenu de ce livre
Je ne l'ai pas lu et l'histoire ancienne me fais royalement c.h.i.é.

Image

Marc Gabolde
AKHENATON
Du mystère à la lumière

DÉCOUVERTES GALLIMARD,SÉRIE HISTOIRE. (No 478),
128 pages, ill. - 11,80 €
ISBN 207030745X.
Parution : 09-11-2005.

Dans une Égypte façonnée par des siècles de polythéisme, Akhenaton
bouleverse l'ordre établi et instaure, vers 1350 avant J.-C., le culte d'un
dieu unique : le soleil. S'opposant au clergé traditionnel, le pharaon
délaisse la capitale, Thèbes, pour fonder sur le site de Tell el-Amarna
la nouvelle cité royale dédiée à Aton. Ses habitants y vivent au rythme
des dévotions du pharaon et de sa reine, la belle Néfertiti.
Un courant artistique inédit s'épanouit dont les œuvres, reconnaissables
entre toutes, se distinguent par leur sensualité. Après la mort d'Akhenaton,
ses successeurs se hâtent de rétablir les cultes polytéistes
et persécutent la mémoire du roi « rebelle », martelant son nom et ses
représentations. Sorti de l'oubli grâce aux fouilles entreprises aux XIXe
et XXe siècles à Thèbes et Tell el-Amarna, ce pharaon subversif,
inventeur du premier monothéisme, fascine et inquiète.

L'égyptologue Marc Gabolde retrace les grands
moments du règne d'Akhenaton, éclaire sa vision religieuse
et démêle l'écheveau de sa succession
jusqu'à l'avènement de son fils, Toutânkhamon.

http://81.93.4.22/gallimard-cgi/appli_n ... ed=2&ru=14

Koutcha
100 Posts
100 Posts
Messages : 1021
Inscription : mardi 24 août 2004 22:39
Localisation : Paris
Contact :

Message par Koutcha » samedi 07 janvier 2006 19:54

Un beau-Livre pour continuer ce mois de janvier.
L'année 2005 était l'année du Brésil et les éditions Dapper organise
depuis septembre 2005 jusqu'à mars 2006 une exposition sur le Brésil et
l'héritage africain.
http://dapper.com.fr/expositions/en_cours.htm

Un catalogue est sorti.

Image

BRESIL, L’HERITAGE AFRICAIN

Collectif sous la direction de Christiane Falgayrettes-Leveau avec la
collaboration scientifique d’Erwan Dianteill

Cet ouvrage, accessible à un large public, montre la parenté des productions
afro-brésiliennes et des arts de l’Afrique subsaharienne en privilégiant les regards
croisés. Les auteurs, anthropologues, sociologues, ethnomusicologue et historienne
d’art, chercheurs français et brésiliens, ont exploré les données matérielles et
spirituelles à la lumière de cet héritage.
Au travers des religions afro-brésiliennes, de la transmission des croyances par
les danses, les chants et les instruments de musique, des codes marqués par le
système esclavagiste, des grandes aires culturelles africaines d’influence et de
démarches originales d’artistes contemporains, ce regard porté sur les racines
africaines du Brésil ouvre une nouvelle voie de réflexion pour les sociétés métisses,
fortes de leurs identités plurielles.

Format : 24 x 32 cm ; 256 pages
Nombreuses illustrations couleur et noir et blanc
Édition reliée : 40 euros TTC - ISBN : 2-915258-14-7
Édition brochée : 24 euros TTC (vendue uniquement
au musée Dapper)-
ISBN : 2-915258-15-5
Parution septembre 2005.

http://dapper.com.fr/editions/parutions.htm#sep_oct05

Koutcha
100 Posts
100 Posts
Messages : 1021
Inscription : mardi 24 août 2004 22:39
Localisation : Paris
Contact :

Message par Koutcha » samedi 07 janvier 2006 20:00

Un autre afro-américain

Image

http://www.actes-sud.fr/auteur.php?id=198

Percival EVERETT

Désert américain

Romans, nouvelles, récits
Textes français
Traduit de l' américain par Anne-Laure Tissut
2006 / 11,5 x 21,7 / 320 pages
ISBN 2-7427-5882-8 / AS2445
prix indicatif : 22,00 €

disponible en librairie le 03/01/2006

Professeur à l'université de Los Angeles, marié et père de famille, et convaincu, à l'heure des funestes bilans de la quarantaine, de n'être qu'un loser, Théodore Larue est en route vers son suicide quand un camion, le heurtant de plein fouet, projette son corps à travers le pare-brise, le laissant fort proprement décapité. Certes dépossédé de l'ultime initiative de son existence, l'ex-candidat au suicide est cependant bien mort, conformément à ses vœux. De diligents services funéraires, soucieux d'en faire un cadavre présentable prêt à devenir l'objet de dignes funérailles, recousent tête et corps à la va-vite, mais voici qu'au beau milieu de la cérémonie Ted se redresse et s'assied dans son cercueil...
Face à ce mort encore vivant, une terreur sacrée s'empare de la petite famille de Ted, cernée de toutes parts par le brasier des fantasmes collectifs qu'attisé une hystérie médiatique à son comble. Bien que passablement traumatisé lui aussi, Ted trouve des avantages à sa nouvelle et monstrueuse situation : il se sent plus puissant, plus aimant, plus généreux, les sens et l'esprit bien plus aiguisés que naguère.
C'est alors que, quelques jours seulement après son retour au foyer, Ted est enlevé par les sbires de l'inquiétante secte chrétienne dirigée par Big Daddy, qui voit en lui l'incarnation du diable. Si, fort de ses nouveaux pouvoirs, Ted parvient à s'échapper, ce n'est que pour mieux tomber entre les mains des services secrets américains qui l'incarcèrent dans les tréfonds d'un laboratoire du Nouveau-Mexique afin que son étrange cas soit examiné par les plus éminentes autorités scientifiques...
Qu'il prenne pour cible les médias, le fanatisme religieux ou les consternantes pratiques des milieux universitaires, Percival Everett livre ici une nouvelle satire, aussi grinçante que jouissive, d'une société américaine parfaitement déboussolée. Mais, détournant la réflexion philosophique de ses chemins académiques, l'écrivain fait surtout de "l'incroyable et véridique histoire" de Théodore Larue le support d'une essentielle et troublante méditation sur la condition des vivants.


**
*

Le précédent texte de cet auteur est sorti en poche ce mois-ci

Image


Percival EVERETT

Effacement

Collection : Babel
Littérature étrangère
Traduit de l'américain par Anne-Laure Tissut
2006 / 11 x 17,6 / 368 pages
ISBN 2-7427-5831-3 / AS2355
prix indicatif : 8,50 €

disponible en librairie le 03/01/200

Thelonious Monk Ellison, romancier noir américain que la réussite n’a cessé de fuir, se voit un jour reprocher de ne pas écrire dans un style “assez black”. Révolté par l’audience phénoménale d’un roman médiocre consacré à la réalité des ghettos, il en rédige, sous pseudonyme, une parodie incisive et vengeresse qu’il soumet par défi à un éditeur. Le succès est aussi fracassant qu’immédiat. Mais ce jeu schizophrène reste sans effet sur la vie du “vrai” Monk au moment d’affronter les tragédies personnelles et les crises familiales qui bouleversent son improbable existence d’artiste…
Très politiquement incorrect dans son approche de la question raciale, ce roman, où l’autodérision et l’ironie côtoient le lyrisme, est pétri d’une érudition jubilatoire, d’une redoutable connaissance du milieu littéraire, et, plus que tout, d’une intime fréquentation des passions de l’âme…

Répondre