Sorties de livres, conférences...

Partage entre internautes
Répondre
Koutcha
100 Posts
100 Posts
Messages : 1021
Inscription : mardi 24 août 2004 22:39
Localisation : Paris
Contact :

Message par Koutcha » lundi 12 décembre 2005 15:34

Image

Nicolas Bancel
Pascal Blanchard
Françoise Vergès


La République coloniale
Essai sur une utopie



La « République coloniale »... Cette figure étrange, hybride, un peu monstrueuse, puisqu'elle rassemble deux visions opposées, résume l'utopie d'un Empire républicain, d'un impérialisme démocratique, d'une « plus grande France ». Pendant près d'un siècle, la République sera en guerre, militairement et juridiquement, pour maintenir son autorité sur des dizaines de millions d'indigènes.
En même temps, la République colonise par générosité, par bonté. « Il y a pour les races supérieures un droit, parce qu'il y a un devoir pour elles. Elles ont le droit de civiliser les races inférieures », déclare Jules Ferry devant la Chambre des députés, le 28 juillet 1885. Les rêves d'une douceur de la colonisation, d'une mission civilisatrice accompagneront ainsi les massacres, l'exploitation brutale, le déni du droit.
L'étude de la participation active et dévouée des républicains à l'aventure coloniale - construction juridique, culturelle et politique de l'Empire - permet de mettre en lumière les effets de cette utopie sur la culture, la politique et le droit en ce début de XXIe siècle.
Cet essai, qui décrit l'intime intrication entre « République » et « colonisation », ouvre des pistes de réflexion neuves pour comprendre pourquoi la colonisation fut en grande partie oeuvre républicaine, en quoi elle a renforcé la République elle-même, et comment ce « couple maudit » engendre toujours des situations de crises.

Albin Michel
Octobre 2003
176 p.
ISBN : 2226136819

Prix : 16 € soit 0,09 € par page.

Koutcha
100 Posts
100 Posts
Messages : 1021
Inscription : mardi 24 août 2004 22:39
Localisation : Paris
Contact :

Message par Koutcha » mardi 13 décembre 2005 06:07

Une lecture utile en ces temps de débats intenses.


Image

Aimé CÉSAIRE
Discours sur le colonialisme, Suivi de Discours sur la négritude

Prix : Poche 4,27 €
ISBN : 2-7087-0531-8
Paru le 1er juillet 2004

Présence Africaine
Collection Poche
92 p.

Résumé
Dans ce pamphlet publié en 1955, Aimé Césaire, poète, dramaturge et homme politique, exposait les terribles réalités de la colonisation. Pour la première fois aussi, avec une force inégalée, était proclamée la val€ des cultures nègres. Dans cette édition, est ajouté le discours prononcé à la Conférence hémisphérique tenue à Miami (Floride) en février 1987.

*
***

DISPONIBLE :

Image

Image

Georges NGAL
Lire le Discours sur le colonialisme, d'Aimé Césaire

Prix Broché 7,32 €
ISBN 2-7087-0581-4
Editeur : Présence africaine, Paris, 1994
144 p.

*
***

ÉPUISÉ

Robert JOUANNY
Cahier d'un retour au pays natal (1939, 1956), Discours sur le colonialisme (1955), Aimé Césaire (1913 -…)


Editeur : Hatier, Paris, 1994
Collection : Profil littérature. Profil d'une oeuvre, n° 172, 79 p.

Prix : Poche 4,00 €
ISBN : 2-218-00978-1
Genre : Livres en format poche Scolaire Parascolaire Textes au programme
Public : Lycées

*
***

ÉPUISÉ

Geneviève BUSSAC, Marta DVORAK, Paul JACOPIN et al.

Lettres terminales L et ES : Oedipe Roi de Sophocle, Essais (I, 31 et III, 6) de Montaigne, Hamlet de Shakespeare, Cahier d'un retour au pays natal et Discours sur le colonialisme de Césaire.


Prix : Broché 14,94 €
ISBN : 2-86769-225-3
Editeur : ABC, Rosny-sous-Bois (Seine-Saint-Denis)
Distributeur : Bréal diffusion
Paru le 1er septembre 1994
270 p.
Genre : Scolaire Parascolaire Révisions examens
Public : Secondaire

*
**

ÉPUISÉ

Claudine RICHARD
Le cahier, Discours sur le colonialisme, Aimé Césaire


Prix : Poche 4,50 €
ISBN : 2-09-180772-9

Distributeur : Interforum
Paru le 12 décembre 1994
Editeur : Nathan, Paris
Collection : Balises, n° 99
127 p.

Résumé :
Un itinéraire de lecture qui respecte le découpage de l'oeuvre et propose pour chaque séquence un résumé suivi d'un commentaire critique.

Public : Lycées
Thème : Enseignement préscolaire, primaire et secondaire (scolaire et parascolaire)

Pour les épuisés il ne reste que les bouquinisteset les bibliothèques et les dépots-vente

Koutcha
100 Posts
100 Posts
Messages : 1021
Inscription : mardi 24 août 2004 22:39
Localisation : Paris
Contact :

Message par Koutcha » mercredi 14 décembre 2005 06:31

Toujours sur le même thème de la colonisation et de l'esclavage.

Image

Laurent Estève
Montesquieu, Rousseau, Diderot : du genre humain au bois d'ébène : les silences du droit naturel.

Editeur : Unesco, Paris
Paru le 15 octobre 2002
272 p.
Prix Broché 17,50 € soit 0,064 € / page
ISBN : 92-3-203863-3

Koutcha
100 Posts
100 Posts
Messages : 1021
Inscription : mardi 24 août 2004 22:39
Localisation : Paris
Contact :

Message par Koutcha » mercredi 14 décembre 2005 18:04

Retour sur un numéro de Livres Hebdo de 2003.

Livres Hebdo du vendredi 4 juillet 2003.

Image
Image
Image

Koutcha
100 Posts
100 Posts
Messages : 1021
Inscription : mardi 24 août 2004 22:39
Localisation : Paris
Contact :

Message par Koutcha » mercredi 14 décembre 2005 21:32

Pour les cadeaux de fin d'année un beau livre à offrir :

Image

Marie-Laure Bernadac
Editeur : Centre Pompidou Ed.
Date de parution : 06/2005
Collection : Les cahiers du musée national d'art moderne
Illustration : Photos couleur
ISBN : 2-84426-280-5
beau livre (broché). Paru en 06/2005
Br. 37.91 €

ou

Image

Marie-Laure Bernadac
Editeur : Centre Pompidou Ed.
Date de parution : 06/2005
Collection : Les cahiers du musée national d'art moderne
Illustration : Photos couleur
ISBN : 2-84426-281-3

Album Br. 7,60 €

Koutcha
100 Posts
100 Posts
Messages : 1021
Inscription : mardi 24 août 2004 22:39
Localisation : Paris
Contact :

Message par Koutcha » jeudi 15 décembre 2005 06:21

A l’Espace Culturel "BE ZOUK"

Rencontre – Débat autour du livre :

Le Samedi 17 Décembre 2005 de 17 à 19h00

Image

La veuve noire

Julénia Mont-Erarg

Éditions La Bruyère
Prix : 24,00 €

Devise, vaillante femme de décision, murmura un matin à l'oreille de son mari : " Nous devons partir. Quitter cette maison, cette région, cette île... Nous irons loin, loin, loin, si nous ne voulons pas mourir dans cette tourmente."

Cette famille était, depuis de nombreuses années, écrasée par une malédiction dont les manifestations se déclenchèrent un soir à partir d'une bizarre apparition dans le lolo qui améliorait sa condition. Dès lors, la vie fut bouleversée au point qu'elle ne se déroulait plus qu'à travers une succession d'échecs, de souffrances ayant pour effet l'annihilation même de chaque individu du groupe.

La force de l'Amour exercera-t-elle sa magie pour permettre à la maîtresse-femme, le potomitan, de réagir contre cette fatalité ? Le salut pour nos sympathiques personnages se trouvera-t-il dans le voyage initiatique ? Enfin les fils du destin qui, impitoyablement, s'acharnaient dans un projet de destruction, pourront-ils être brisés afin que le Soleil finisse par briller un jour pour ces derniers ?

Ce roman fortement imprégné d'une atmosphère fantastique est cependant porteur d'un message d'espoir.

-------------------------------

La veuve noire est une fiction qui n'est que prétexte pour rendre hommage au courage des femmes Guadeloupéennes, potomitan de leur famille, qui ont la force d'endurer des souffrances sans jamais baisser les bras.

C'est aussi une réflexion sur la société guadeloupéenne au cours des années 1960, période des départs massifs vers la métropole, à la recherche du "bonheur". C'est enfin un message pour les jeunes autant que pour certains adultes à propos de la valeur du Travail dans la construction de la personnalité même de l'Homme et de la force de l'Amour dans la Famille.

Biographie
Julénia MONT-ERARG, de son vrai nom Monette ALIDOR JOTHAM est professeur de Lettres Modernes dans un lycée de la Guadeloupe, sa terre natale qu'elle affectionne particulièrement. L'enseignante n'a de cesse d'inculquer aux jeunes Guadeloupéens dont elle a en charge la formation, que la Dignité de l'Homme se trouve dans le travail.


A l’Espace Culturel "BE ZOUK"
36 bis rue de Montreuil - 75011 PARIS
M° Faidherbe-Chaligny, ligne 8
Téléphone 01 43 67 67 17

Koutcha
100 Posts
100 Posts
Messages : 1021
Inscription : mardi 24 août 2004 22:39
Localisation : Paris
Contact :

Message par Koutcha » vendredi 16 décembre 2005 20:53

Un livre sorti aux Editions du CNRS il ya maintenant 2 ans.

Image

Les Marabouts africains à Paris

Auteur : Kuczynski Liliane

ISBN : 2-271-06087-7
Prix : 27 Euros, 36 $US (prix indicatif)
2003 - 17 x 24 - 440 p - 15 ill. - br.

Cet ouvrage résulte d’une longue enquête conduite à Paris et dans sa banlieue auprès des marabouts originaires d’Afrique de l’Ouest et de leurs clients. Après avoir analysé le rôle protéiforme des marabouts, la diversité de leur cheminement individuel, l’auteur étudie leur implantation dans la région parisienne, puis expose leurs pratiques liées à la divination et à la résolution de «l’infortune et du malheur», tout comme leurs méthodes de constitution d'une clientèle diversifiée.
À la frontière de plusieurs cultures et plusieurs mondes, les marabouts africains jouent un rôle charnière entre communautés immigrées et populations autochtones et témoignent de l'existence d'un islam ordinaire.

Koutcha
100 Posts
100 Posts
Messages : 1021
Inscription : mardi 24 août 2004 22:39
Localisation : Paris
Contact :

Message par Koutcha » dimanche 18 décembre 2005 10:58

Vu dans un vieux Livres Hebdo le N°522 du 22 août 2003

Image

Koutcha
100 Posts
100 Posts
Messages : 1021
Inscription : mardi 24 août 2004 22:39
Localisation : Paris
Contact :

Message par Koutcha » lundi 19 décembre 2005 20:12

Une sortie romanesque martiniquaise récente chez Les éditions Desnel
http://www.desnel.com

Image

Lumina Sophie dite Surprise

128 p. , 14 euros
ISBN 2-915247-02-1
Parution : septembre 2005
© Éditions Desnel,

Fabulodrame historique de Suzanne Dracius

« Brûler ! Je veux tout brûler !... » Ainsi parlait Lumina. Martinique, 1870 : révoltées par la misère et un incident racial, des femmes incendient les habitations. À leur tête, une Jeanne d’Arc créole. Mais elle est enceinte, pas pucelle. On ne la voit guère en sainte !... Elle luttait pour la dignité et la liberté de son peuple. À ce titre, Lumina mériterait honneur et gloire. Cependant, aux Antilles, les traditions de résistance n’ont guère laissé de traces. C’est ce pan de voile déchiré que lève Suzanne Dracius, offrant à l’imagination une mythologie caribéenne renouvelée par une figure féminine héroïque, en une langue métissée, aux accents tour à tour lyriques ou comiques, en quête d’une contre-vision du passé.

Une étude sur cette oeuvre sur le site Kapeskreyol.fr.st :
http://www.palli.ch/~kapeskreyol/atelie ... acius2.php

Koutcha
100 Posts
100 Posts
Messages : 1021
Inscription : mardi 24 août 2004 22:39
Localisation : Paris
Contact :

Message par Koutcha » mardi 20 décembre 2005 20:37

Vu dans un ancien Livres Hebdo. le N°578 du 19 novembre 2004.

Image

Répondre