Mots créoles d'origine normande

Partage entre internautes
Répondre
Potomitan
Moderator
Moderator
Messages : 200
Inscription : vendredi 09 juillet 2004 16:18
Contact :

Mots créoles d'origine normande

Message par Potomitan » jeudi 30 septembre 2004 20:21

Bonjour!

Étant d'origine normande j'ai été frappé par certaines similitudes entre le créole et le patois normand. Par exemple hazyé/razyé qui a une articulation caractéristique des parlers bas-normands du Bessin et du Cotentin avec son h prononcé comme un r.
Pouvez-vous me dire si des études ont été réalisées pour évaluer les parentés éventuelles entre le normand et le créole?

Didier

Réponse :

La grande majorité des colons français qui se sont installés aux Antilles au début du 17è siècle étaient des Normands. C'est pourquoi le créole ne "provient pas du français", comme on le dit trop souvent – d'ailleurs, à l'époque, le français standard utilisé de nos jours n'existait pas encore ! – mais du dialecte normand.

Dans la thèse d'Elodie Jourdain (1951), il y a un chapitre consacré au lexique du créole martiniquais où elle énumère un certain nombre de mots hérités du normand tels que :
  • chatrou (créole), satrouille (normand) : poulpe (français).

    balié (normand), balier (normand) : balayer(français).

    kantékant (créole), quant-et-quant (normand) : au même niveau que etc...
D'autre part l'absence du "r" dans certaines positions est à mettre au compte des colons normands et non des esclaves africains puisque la plupart des langues négro-africaines comportent de "r" roulés, presque comme l'arabe.

Ce sont les Normands qui disaient :
  • "paler" et non "parler".

    "touver" et non "trouver" etc...

L'influence normande est donc non seulement lexicale mais aussi phonético-phonologique.

Raphaël Confiant

Potomitan
Moderator
Moderator
Messages : 200
Inscription : vendredi 09 juillet 2004 16:18
Contact :

Mots normands

Message par Potomitan » vendredi 08 octobre 2004 22:05

Quelques remarques au sujet du vocabulaire créole d'origine normande:

- le mot CHÂTROUX (créole CHATOU, CHATWOU) est encore employé dans le
français régional de Basse-Normandie (Manche et Calvados) pour
désigner la pieuvre (synonymes : BALIGAN, HAVETAUQUE, SATROUILLE).

- le mot FALE "gorge, poitrine, estomac" (créole FAL) est connu dans
l'ensemble de la Basse-Normandie et proviendrait du vieux-norrois (=
scandinave) FALR "tube".

- le créole DALO "caniveau" est sans doute un dérivé du normand DALLE
"rigole, évier en pierre" lui-même issu du vieux-norrois DÆLA
"rigole".


- le créole RAZYÉ/HAZYÉ est identique au moyen-français HAZIER
"branchage" et au boulonnais (parler de Boulogne-sur-Mer) HASIER
"fouillis d'épines".

Sources :
- Dictionnaire du français régional de Basse-Normandie (René LEPELLEY)
- Les emprunts gallo-romans au germanique (Louis GUINET)

Didier Hue

Réponse :

Tous les mots que vous citez, à juste titre, montrent bien que le lexique du créole ne provient pas du "français", comme on le dit trop rapidement, mais bien de celui des dialectes d'oïl du Nortd-Ouest de la France, notamment du normand.

R. C.

Didier Hue
New entry
New entry
Messages : 3
Inscription : dimanche 03 octobre 2004 13:52
Localisation : Moselle
Contact :

Encore un mot créole d'origine normande!

Message par Didier Hue » mardi 23 novembre 2004 22:48

J'ai noté le mot CHOUK "racine, souche" dans le dictionnaire du créole martiniquais. C'est de toute évidence un descendant du normand CHOUQUE (variante : CHUQUE) "souche; gros morceau de tronc d'arbre".

Au niveau de la phonétique, il y a effectivement une tendance à l'effacement du R en normand, en particulier devant L et N ou en fin de mot :

- français CORNE = normand CÔNE, créole KÒN
- français MERLE = normand MÊLE
- français MAIGRE = normand MAIGUE, créole MÈG
- français SOEUR = normand SOEU, créole SÈ

Le R reste néanmoins "solide" dans d'autres combinaisons :
- TREIS "trois" (créole TWA), FREID "froid" (créole FWET, FRET)...

Ce qui me frappe également, ce sont les voyelles nasales du créole conservées en toute position devant M, N et GN comme c'est aussi parfois le cas en normand.

Le KY ou TJ du créole me fait aussi penser au [k-] du français palatalisé en [ky-], [tch-] en normand : français CUL = normand TCHU!

Pourriez-vous m'en dire davantage au sujet de la prononciation et de la graphie de cette consonne? J'ai l'impression que différentes graphies et réalisations phonétiques ont cours dans la Caraïbe.

Didier

Réponse :

Tous les phénomènes phonétiques que vous soulignez s'agissant du normand, se retrouvent en créole : absence du "r" dans certaines positions, forte nasalisation, présence de phonèmes palatalisés etc...Si l'on voulait qualifier de manière très générale (et métaphorique) le créole, on pourrait dire que c'est du "normand resintaxtisé" ou "resintactisé". Cette nouvelle syntaxe provient du contact du normand (et des autres langues régionales) avec les langues africaines."

Raphaël Confiant

Répondre