HISTOIRE de JOB

Toute sorte de proposition pour des nouveaux articles, ...
PEPSI
100 Posts
100 Posts
Messages : 135
Inscription : mardi 08 mars 2011 00:08
Localisation : Florida, USA
Contact :

HISTOIRE de JOB

Message par PEPSI » vendredi 19 février 2016 19:00

JOB

Le fait courant et ce n’est point par mégarde
Que chaque humain de corps et de sang
Fasse l’objet d’une attention et d’un d’intérêt frappants.
Constamment, du ciel, Dieu nous regarde.
Continuellement, devant Jéhovah, Satan nous dégrade.
De temps en temps, sur nous, d’autres humains bavardent.


Pour en être convaincu,
Plongeons un regard sur la vie de Job :
Une histoire de fidélité connue
Par tous les Chrétiens du globe.
Ce livre écrit par Moise
Relate les faits en toute franchise


Ce riche personnage important du pays d’Orient
Etait généreux envers les pauvres et indigents.
Toujours hospitalier et courtois,
Il fut connu pour un homme intègre et droit.
Dans ses décisions, Il se montrait impartial.
Il craignait Dieu et s’écartait du mal.


Du haut du ciel, le Créateur prit acte de sa piété,
De ses largesses et de sa grande bonté.
Il le fortifia, bénit tous ses efforts courageux
Et le loua devant l’Assemblée des Cieux.
Satan, dans son arrogance et son toupet,
Prétendit que Job servit Dieu par intérêt


Un affront flagrant à l’amour et la Justice !
Un accroc à la fidélité et la loyauté !
Le rebelle proposa le malicieux indice :
Celui de lui permettre d’enlever prospérité et santé
A ce ministre zélé pour qu’il maudisse
Le Dieu qui a été de tous les temps ses délices.


Le Créateur, confiant en son serviteur,
Permit au grand adversaire, l’infâme rebelle
Et surtout en face de tous ses Fils spirituels
D’accomplir son forfait de malheurs
Sans toucher, cependant, à la vie
De cet être de chair inconscient de ce conflit.


Richesse, enfants disparaissent en fumée.
Job devint la risée de sa communauté.
Frères et amis bavardent à son sujet.
Jusqu’aux os, son corps pourrit avec des plaies.
Dans sa souffrance, il demanda Dieu la mort
Mais ne le maudit pas pour son sort.


Quand Il fut rétabli après ces jours noirs,
Il reçut le double de tous ses avoirs.
Même dans le schéol, perpétue sa mémoire
A travers les tribulations et les déboires
Pour le grand plaisir des Anges soumis
Et des hommes de foi d’aujourd’hui



Je ne vise personne en particulier

Mes écrits sont un champ de loisirs.
Chaque lecteur trouvera son coin de plaisir.
Ma plume est à la fois Douce et Amère ;
Elle rend la pensée légère
A tous ceux dont le cœur
Trime à exposer sa splendeur.

Répondre