L’homosexualité, une pratique contre nature

Toute sorte de proposition pour des nouveaux articles, ...
kelita
90 Posts
90 Posts
Messages : 98
Inscription : jeudi 02 août 2007 16:58
Localisation : Port-au-Prince,Haiti

L’homosexualité, une pratique contre nature

Message par kelita » mercredi 14 novembre 2012 17:49

Le monde toucherait-il à sa fin? Ferait-il une grande croix sur son existence à considérer ces pays, ces grandes puissances comme la France, les Etats-Unis et autres qui vont jusqu'à officialiser, légaliser le mariage homosexuel. Sans considération pour Dieu, pour ses commandements, pour les prescrits bibliques, les autorités de ces pays donnent leurs adhésions à cette pratique immorale.

L’homosexualité un acte délictueux exécuté contre tous principes moraux de comportement, une attitude, un comportement contre nature. L’homme né pour procréer selon qu’il est écrit dans la première partie du livre de la Genèse, ou dans le jardin d’Eden Dieu a placé un homme et une femme. Un couple mixte, deux personnes de sexes différents.

Dans l’homme Dieu a tiré le femme, ensemble ils ne forment qu’un seul corps, une seule chair. Par leur accouplement, ils produiront du fruit, le fruit de l’amour qui les a unit. Ils enfanteront des enfants pour que ces mêmes enfants à leur tour enfantent d’autres humains ainsi se perpétualise le cycle interminable des naissances des hommes et des femmes sur la planète terre tel que Dieu l’a établi, tel qu’Il l’a voulu. Il a crée l’homme et la femme pour le louer, l’adorer en tant que leur Dieu-créateur.

Mais l’homosexualité dans sa nature même déroge à tout cela, fait obstacle à cette loi suprême, viole les principes de la procréation. Dieu n’a pas placé deux hommes ou deux femmes dans le jardin d’Eden, ceci dit, Dieu ne peut et ne saurait s’y prêter à un acte pareil. Cela révolte la conscience et blesse dans la profondeur de l’âme. Et Dieu en souffre énormément.

Le fait d’aimer amoureusement l’autre qui est du même sexe, de s’adonner au plaisir sexuel qu’un homme et une femme pourraient avoir, le fait d’accorder bénédiction à leur union, rend un Prêtre, un Pasteur, un ministre religieux indigne de servir dans la maison de Dieu. N’est-ce pas à cause de ces attitudes malsaines que Dieu a détruit comme rapporter dans l’ancien testament ces deux villes : Sodome et Gomorrhe.

Et Sodome et Gomorrhe sont plus que jamais présents dans ce siècle de malédiction, de corruption ! Dans plusieurs pays du monde on légalise l’homosexualité. Déjà en plusieurs endroits du monde, des hommes ou des femmes se marient entre eux. Les Etats de ces pays par cela même attirent sur eux et sur leurs peuples les feux de la condamnation de Dieu.

Avec tous ces bouleversements que ce monde connaît, ces guerres, ces catastrophes n’avions-nous pas assez !? Pourquoi attirer sur nos têtes d’autres calamités ? Grandes puissances vous croyez-vous puissants jusqu'à vouloir éliminer ce que Dieu a instauré ?

Vous avez enfreint lâ les règles qui régissent le fondement familiale, vous avez altéré le sens du mariage base de toutes sociétés qui aspirent au progrès, au développement, au respect de l’un envers l’autre, à la dignité, l’honneur qui fait de l’homme ce qu’il est vraiment, qui fait sa valeur.

En acceptant de bénir les mariages homosexuels et en acceptant aussi de donner en adoption à ces gens, des enfants. Demandons-nous au nom de quelle moralité, au nom de quelle éducation ? Pour qui ? Pourquoi ? Au nom de quels intérêts individuels ou collectifs agissez-vous de la sorte ?

A quoi ressemblerait le monde s’il était uniquement peuple d’hommes ou de femmes ? Quel sens aurait le mot « amour » ? Quel sens a le coït entre deux hommes ou deux femmes qui se disent s’aimer amoureusement ? Quelle relation d’amour possible pourrait-il y avoir entre deux hommes ou deux femmes, s’il n’est pas fraternel car sur terre nous sommes tous frères et sœurs dans le seigneur.

Mettrez-vous en doute les œuvres de Dieu ? Vous méfierez-vous de ses paroles, de ses actions dans vos vies, dans vos pays, dans vos communautés car jusque la tout ce qu’il a fait c’est pour votre bien et vous, vous vous plaisez à vous laisser séduire par les convoitises, les désirs, les passions obscènes de ce monde.

Deux hommes ou deux femmes qui s’enlacent, s’embrassent, échangent des baisers ; des images qui affluent sur divers sites sur internet. Ça, ce n’est pas de l’amour, ne vous y trompez pas, ce n’est là que la démonstration d’échanges malsains, des gestes hautains, honteux, un vrai complot fomenté par Satan l’ennemi de l’homme, l’ennemi de Dieu et de sa création. Même chez les animaux on ne rencontre de pareilles attitudes et si le royaume de Dieu leur était aussi réservé, sans nul doute eux aussi comme les prostituées ils vous auraient devancés.

Quand vous acceptez ces genres de choses inacceptables dans votre société que vous dites civilisées. Parlerions-nous maintenant de civilité et pourquoi ? L’Etre humain qui se déshumanise, les vraies valeurs humaines qui s’effritent, de plus en plus. Un danger plus éminent encore que toutes les catastrophes naturelles jusqu’ici connues. L’hommes têtus qui à petit feu se tuent.

L’apôtre Paul dans sa première épître au Corinthien chapitre 6 verset 9 a 10, nous a mis en garde contre ces genres de comportement qui ne plaisent aucunement a Dieu, il a ainsi parlé : Ne savez- vous pas que les injustes n’hériteront point le royaume de Dieu ? Ne vous y trompez pas : Ni les débauches, ni les idolâtries, ni les adultères et le verset 10 : ni les effémines, ni les homosexuels, ni les voleurs, ni les cupides, ni les ivrognes, ni les outrageux, ni les ravisseurs n’hériteront le royaume de Dieu.
Mais dans le verset 11 du même livre, Dieu vous donne une autre chance, la chance d’être nés de nouveau, de vous laver de toutes ces souillures, de vous convertir car Dieu va toujours à la recherche des brebis qui loin du pâturage se sont égarés, il les prend dans ses bras comme le bon père l’a fait pour son fils prodigue.

Alors vous qui êtes pédé, gays, homos, hommes ou femmes vous n’êtes pas encore perdus. Vous pouvez vous rachetez et être comptés parmi les héritiers du royaume, un héritage qui vous a été destiné dès votre conception dans le sein de votre mère.

Existeriez-vous dans ce monde, maintenant, si un homme et une femme ne s’étaient pas mis ensemble pour consentir au nom de l’amour que Dieu a mis en eux à vous donner la vie ? vivre dans une maison homme à homme ou femme à femme, vous ne pouvez par cette cohabitation à sens unique donner la vie.

Cette vie que nous aimons tous ne se forme pas, elle ne se conçoit pas, elle ne prend pas vie de cette manière, au contraire vous contribuer ainsi à la détruire à lui faire perdre tout son sens, toute son essence.

Dieu vous aime comme vous êtes, il vous attend, vous tend sa main secourable, il ne reste plus que vous à vouloir sortir de ce piège, ce marasme, ce trou noir. Déchirez devant vos yeux ce voile qui vous empêche de voir la lumière de la vérité.

La Vierge Marie, votre mère, notre mère à tous vous accompagnera. Elle vous aidera dans cette démarche, soutiendra vos pas, car elle est la mère du bel amour et ne fait aucune distinction entre ses enfants qu’ils soient bons ou mauvais.

Convertissez-vous pour que le monde ressuscite, pour que le monde vive. On a que trop fait dans ce monde! Ecartons-nous de Sodome, de Gomorrhe. Rachetons-nous de la colère du tout puissant.

Comme les habitants de Ninive revêtons-nous d’habits de sac, faisons pénitence, demandons pardon. Allongeons-nous sur la cendre, déchirons nos cœurs, laissons Dieu nous façonner à sa manière.

yogananda
5 Posts
5 Posts
Messages : 8
Inscription : jeudi 05 juillet 2007 09:33
Localisation : FOISSIAT
Contact :

Re: L’homosexualité, une pratique contre nature

Message par yogananda » vendredi 21 décembre 2012 10:07

En parfait accord avec ce que vous écrivez.
AYURVED MEDICINAL YOGANANDA®

kenn
100 Posts
100 Posts
Messages : 153
Inscription : mardi 10 avril 2007 17:01
Localisation : CANADA

Re: L’homosexualité, une pratique contre nature

Message par kenn » vendredi 25 janvier 2013 00:03

Se yon tèm ki souvan nan media depi koumansman syèk lasa.Yonn ki pa osi fasil pou débat tou depandan ki objktif la. Yon bagay ki serten se ke tèm lasa pa gen menm pwa ba chak jénerasyon, ba chak klas e ba chak kultu. Anfen, chak moun gen kom referans lanatu e pou sa ki kwayan labib pou ka nouri konsyans a yo asou sujè lasa.
KENN

Répondre