18 mai ( requête du bicolore)

Toute sorte de proposition pour des nouveaux articles, ...
kelita
90 Posts
90 Posts
Messages : 98
Inscription : jeudi 02 août 2007 16:58
Localisation : Port-au-Prince,Haiti

18 mai ( requête du bicolore)

Message par kelita » mardi 18 mai 2010 16:44

18 mai 2010, en ce jour qui ramène le 207 eme anniversaire du bicolore haitien, le drapeau symbole vivant de l'âme de nos aïeux adresse aux citoyens et citoyennes sa requête.

Au President de la Republique
Aux juges
Aux Doyens
Aux Commissaires du gouvernement
Au parlement
Aux autorités de l'Etat
Aux citoyens et citoyennes haitiens

Moi, le bicolore haitien né la veille de l'independance d'Haiti par les heros de vertières, ainsi déclaré:

Que ce 18 mai qui ramène le 207eme année de ma création par l' auguste empereur Jean Jacques Dessalines de regretté mémoire, je ne compte plus fêter et comme de faite, je ne fête plus.
Je ne veut plus continuer à faire semblant que sur ce mât d'ou je flotte depuis l'existence de cette nation que j'aime tant dont je represente la fièreté, l'honneur, la dignité de tant d'âmes qui se sont sacrifiées pour me donner la vie, tout va pour moi à merveille.



Non, aujourd'hui je dis non! Et je jette le masque, je proteste energiquement contre toutes ces humiliations, toutes ces deceptions que certains de ces citoyens qui se pretendent être des fils et filles de la patrie me font subir. J'exprime en ces mots, ma honte, mon indignation, mon chagrin. Je mets a nu mes blessures ouvertes qui ne date pas d'hier et qui peinent à se cicatriser tant elles sont profondes.



Je proteste formellement en ce jour contre tous ceux-là qui, pour certains avantages confirmés foulent aux pieds ma liberté sur ce territoire sacré, arrosé du sang de nos ancêtres qui ont passé toutes leurs existences à travailler, bêcher la terre pour qu'à l'aube de 1804 qui marque l'année de l'independance de ce pays, ils voient enfin briller sur cette Ile la lumière de l'espoir, la lumière de la liberté.



Liberté, égalité, fraternité trois pilliers sur lesquels se fondent notre nation, trois mots d'extrême importance mais dont les citoyens d'aujourd'hui semblent ne pas accorder trop d'importance. Ils les repètent, mais ne l'ont point en memoire pour se souvenir que ce sont ces mots qui permettent à ce pays d'exister en tant que tel aujourd'hui.



L'union fait la force, tels sont les mots gravés au bas des armes de la patrie qui symbolisent honneur, dignité, respect, independance, souveraineté. Et voilà plus de deux siècles depuis que cette nation est née, voilà egalement plus de deux siècles depuis qu;'elle n'est plus. La division, la corruption, la discorde, la dilapidation, la perdition, le vol, le brigandage, le souci de satisfaire les intérêts mesquins, la folie du pouvoir

tous ces mauvais sentiments sont les seules armes qui gouvernent la Republique et le peuple est le seul a subir les consequences et le pays de plus en plus s'en va à la derive.



Derive politique, derive socio-economique et maintenant on se retroouve là, les mains liées, les genoux pliés sur nous mêmes, paralysés, rien ne peut plus marcher, rien.



Pour le drapeau pour la patrie, mourir est beau, ce sont ces mots qui composent notre hymne. Quels citoyens en ce jour sont prêts à mourir pour sauver haiti?

Quels citoyens sont prêts à laisser de côté ses intérêts pour se battre pour qu'Haiti reprenne sa liberté, son independance? quels citoyens sont prêts a se sacrifier pour qu'au bout de ce mât, je flotte en toute dignité?

Pour le pays, pour les ancêtres marchons unis, dans nos rangs point de traitre, du sol soyons seuls maitres. Des mots celèbres, des paroles sorties du plus profond de l'âme de ces héraos qui ont rêvé, qui ont cru, qui ont voulu, qui ont pu et qui ont frappé à grands coups sur l'enclume et la bataille fut gagnée, les ennemis ont été merveilleusement vaincus sur le territoire ou l'esclavage regnait en maitre.



Ils se sont unis, ils ont donné rendez-vous avec l'histoire, ils ont conquis l'histoire, l'histoire s'est laissée faire et leur a donné raison, la raison d'esperer, la raison de croire, la raison d'être. Et les traitres existaient!

Ce qui nous a vallu l'assassinat de ces héros sur le champs de bataille. Ils sont morts en combattant encore pour nous, pour ce pays. Des traitres qui pillulent, qui se multiplient encore et encore sur le territoire. Ils sont là, et moi, de là haut d'ou je flotte. je les regarde, j'en suis terrifié, vraiment, j'en ai le coeur plein.



Est-ce la raison pour laquelle je ne veux plus fêter dans ces conditions ou depuis le12 janvier les choses vont de mal en pis. Ces milliers de gens qui sont morts, ces jeunes, ces enfants, ces vieillards, ces paralysés, ces edifices ecoulées, tant d'innocents! Ces familles abandonnées, cette jeunesse delaissée. Ceux là qui sont restés enterrés sous les decombres, ce pauvre peuple qui se repose sous ces tentes insupportables au chaud soleil, menacé par les intemperies, les tempêtes, les cyclones, en proie aux maladies. Et tous ces papiers qu'on signe en riant de belle dent, ces plans, ces commission, ces millions de milliards...?



Du mât du Palais national ou je suis tombé, secoué par ce tremblement de terre, j'ai embrassé la terre et la terre m'a embrassé de ses deux mains et m'a dit: <si j'ai tremblé c'est pour te faire sentir que moi egalement, je proteste. J'ai en haine ce qui se passe sur ce territoire, je partage ta douleur, ta rancoeur. J'ai tremblé pour que ces hommes puissent changer et se convertissent de leur mechanceté>

Saurions- nous prendre leçon de ce qui est arrivé et changer? L'avenir seul peut nous le confirmer



Desormais, moi le bicolore haitien, né la veille de l'independance d'Haiti , ainsi déclaré et comme de fait, je declare à tous que ce 18 mai qui ramène le 207eme anniversaire de ma création par les héros de vertières, dont je suis fier et le restera toujours, je ne fête plus et ceci, jusqu'à ce qu'un jour sur ce sol règne la paix, la dignité, le respect. Jusqu'à ce qu'on retrouve notre independance, notre souveraineté et ce jour là, je pourrais recommencer à flotter sur ce sol en toute liberté.





Ainsi signé

Le bicolore Haitien

Francesca
Site Admin
Site Admin
Messages : 111
Inscription : samedi 24 juillet 2004 18:18
Contact :

Re: 18 mai ( requête du bicolore)

Message par Francesca » mardi 18 mai 2010 20:20


Futé
10 Posts
10 Posts
Messages : 18
Inscription : mardi 15 avril 2008 18:45

Re: 18 mai ( requête du bicolore)

Message par Futé » mercredi 19 mai 2010 08:30

Mesi anpil, Kelita, merci beaucoup pour cette contribution a la suite du fete du drapeau. Nou mem, nan kay isit nan Almay nou te panse fete du drapeau hier.

Merci Francesca, pour avoir attribue une place speciale a cette contribution de Kelita sur Potomitan.info (emplacement, format, avec image du drapeau, etc.).

kenn
100 Posts
100 Posts
Messages : 153
Inscription : mardi 10 avril 2007 17:01
Localisation : CANADA

Re: 18 mai ( requête du bicolore)

Message par kenn » dimanche 23 mai 2010 17:08

:shock: Merci Kelita.
KENN

Futé
10 Posts
10 Posts
Messages : 18
Inscription : mardi 15 avril 2008 18:45

Re: 18 mai ( requête du bicolore)

Message par Futé » mercredi 18 mai 2011 08:12

Nou la, ane sa a, ak fet du drapeau.

Aujourd'hui, le 18 mai: Fete du Drapeau, en Haiti.

A relire, a l'occasion du jour:
http://www.potomitan.info/ayiti/seisme_2010zt.php 18 mai (Requête du bicolore) par Kelita.

kelita
90 Posts
90 Posts
Messages : 98
Inscription : jeudi 02 août 2007 16:58
Localisation : Port-au-Prince,Haiti

Re: 18 mai ( requête du bicolore)

Message par kelita » jeudi 26 mai 2011 17:13

Mwen salye ou Futé, gen lontan mwen pa tande w. Eskizem si mwen reponn mesaj ou a an reta. Wi nou fete drapo ankò yon lòt fwa. Men se toujou menm revandikasyon, menm satisfaksyon an drapo a ap mande toutotan se pa sa li ye ebyen gouvènman ap monte, gouvènman al desann e Ayiti pap janm rive ak chanjman n ap mande a.

Yon lôt fwa mwen kontan li ou. Mèsi

Futé
10 Posts
10 Posts
Messages : 18
Inscription : mardi 15 avril 2008 18:45

Re: 18 mai ( requête du bicolore)

Message par Futé » jeudi 17 mai 2012 11:23

Rappelons que demain, le 18 mai, sera encore une autre fois en Haïti un jour de commémoration: la Fête du Drapeau.

Cette commémoration se réfère à la création du drapeau national qui a été adopté au Congrès de l’Arcahaie. Le congrès de l’Arcahaie, du 14 au 18 mai 1803, fut présidé par Jean-Jacques Dessalines. Pendant ce congrès, "en arrachant le blanc du drapeau français et ne laissant que le bleu et le rouge pour symboliser l’union des noirs et des mulâtres", le drapeau haïtien fut crée.

A l'époque, encore de graves combats contre les troupes de Napoléon se passèrent, qui enfin capitulèrent. Les derniers lieux de combats furent près de la Butte Charrier, et Vertières, les deux se trouvant près de la ville de Cap-Haïtien.

Enfin, le 1er janvier 1804, l’Indépendance d’Haïti fut proclamé dans la ville de Gonaïves. Ainsi, Haïti fut libre, et la première république noire du monde.


A relire, à l'occasion du jour:
http://www.potomitan.info/ayiti/seisme_2010zt.php 18 mai (Requête du bicolore) par Kelita.

kelita
90 Posts
90 Posts
Messages : 98
Inscription : jeudi 02 août 2007 16:58
Localisation : Port-au-Prince,Haiti

Re: 18 mai ( requête du bicolore)

Message par kelita » vendredi 03 août 2012 18:03

Cela fait plusieurs jours que je n'ai pas de nouvells de Futé si quelqu'un a de ses nouvelles qu'il me tienne informer. merci

Répondre